Catégories
Uncategorized

Pourquoi exiger un salaire minimum à 22$ de l’heure.

On nous dira qu’on exagère : que demander un salaire minimum de 22$ de l’heure est irréaliste, utopique ou que ça n’a juste aucun bon sens. Quelques syndicats ont récemment revendiqué un salaire minimum à 18$ de l’heure. Cette proposition, basée sur des études de l’IRIS, n’est pas inintéressante. Comme le dit un de mes camarades : « il faut le dire quand les centrales font de la bonne job ». Donc, good job aussi aux militant.es de la FTQ qui ont tracté au métro Frontenac il y a quelques semaines pour informer les travailleuses et travailleurs des changements à la loi sur la Santé et sécurité au travail. C’est important de laisser ses intérêts corpos de côté et d’aller vers les gens. Vous êtes plusieurs dans les centrales à pousser dans cette direction, sans doute à contre-courant, lâchez pas.

Pour ce qui est de la revendication du salaire minimum à 18$ de l’heure, c’est malheureusement trop peu. Devant les coûts exorbitants des loyers, l’explosion des prix sur la nourriture, le prix de l’essence qui coûte les yeux de la tête, 18$ de l’heure, de l’avis même de certain-es qui travaillent pour des miettes, c’est trop peu. Surtout que les grands patrons de ce monde n’ont fait que s’enrichir depuis le début de la pandémie. C’est sans parler des tas de subventions qui ont été distribuées aux entreprises privées en laissant de côté les gens qui en arrachaient le plus : les travailleuses et travailleurs de premières lignes, du milieu communautaire en passant par les épiceries, qui ont dû rentrer au travail dans des conditions difficiles et inhabituelles. On ne parlera pas non plus des gens sans-emploi, des personnes assistées sociales, des gens sans statuts et celles et ceux vivant dans la rue qui ont le plus souffert de la pandémie et du manque de ressources. L’Organisation populaire des droits sociaux se bat depuis des décennies pour un revenu minimum garanti. C’est étonnant de constater que cette proposition n’est pas davantage prise en compte par les syndicats et partis politiques. Faudrait les écouter. 

C’est sûr que l’argent ne règle pas tout. Mais ça demeure une des ressources les plus essentielles pour survivre dans ce régime capitalisme. Avoir un bon salaire permet à des gens d’avoir un meilleur espace de vie, d’avoir accès à de meilleurs aliments, d’avoir accès à des p’tits plaisirs aussi banal que d’aller au cinéma. Avoir un bon salaire et des bonnes conditions de travail, être reconnu.es comme travailleurs et travailleuses ou tout simplement comme personne à part entière, c’est important aussi pour la santé mentale et la santé en général. Au cas où vous ne le savez pas, les boss et les riches vivent plus vieux que nous autres… Bref, l’argent ne règle pas tout, mais permet d’espérer vivre un peu mieux, plus longtemps…

Comme vous le savez, le IWW n’est pas un syndicat partisan. Nous avons aucune ligne de parti. Certains de nos membres sont communistes, d’autres anarchistes; certains sont sociaux-démocrates. Bien que nos membres soient libres de leur choix politique, nous n’appuierons jamais, comme organisation, un parti politique, quel qu’il soit. L’histoire du parlementarisme et des partis politiques, de gauche comme de droite, ont démontré leur incapacité à changer radicalement le mode de vie des gens ordinaires. Pire, les leaders des partis politiques ont tous plus souvent qu’autrement nui au bien commun par diverses politiques mises en place. En revanche, nous sommes un syndicat qui se bat dans le quotidien pour améliorer les conditions de vie des gens par des actions directes et de l’auto-formation. On n’est pas parfait, mais on essaie de proposer des solutions qui aideront les travailleuses et travailleurs les plus précaires. Revendiquer un salaire minimum à 22 $ de l’heure, et tenter d’amener nos camarades à lutter pour cette revendication, c’est une solution susceptible d’aider concrètement, ici et maintenant, les travailleuses et travailleurs qui en ont le plus besoin. 

Venez prendre la rue avec nous le 1er mai 2022 au métro Papineau dès 12h30 pour revendiquer, entre autres, un salaire minimum à 22$ de l’heure. 

Solidairement,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s